Partager

Les Rendez-vous aux Jardins - 1 mois 1 info

Actualités

Toutes les actualités

Agenda

Aucune actualité disponible.

Expositions / visitesSalon/festivalDéveloppement durable

Le mois dernier, nous vous avions présenté le Chrysanthème d’Alençon baptisé le 1er novembre 2011. Ce mois-ci, le Service Espaces Verts et Espaces Urbains vous propose une information sur le paillage.

 

Même si nous ne sommes qu’au milieu de l’hiver, bien souvent les jardiniers pressentent déjà l’arrivée du printemps. Quelques signes ne trompent pas, regardez bien dans votre jardin, perce-neige, narcisses ou crocus pointent leur « bout » de fleurs, les noisetiers fleurissent et préparent la future récolte …

Même si l’activité reste faible, c’est à cette période que le jardinier réalise certains travaux nécessaires pour remettre un peu d’ordre dans son carré de nature. Janvier, février et mars sont les mois les plus judicieux pour tailler les arbres et arbustes à feuilles caduques, en prenant soin de respecter la saisonnalité de floraison, ce qui se résume rapidement : on ne taille que les arbustes et arbres qui fleurissent en été, pour ceux qui fleurissent au printemps, il faudra attendre la fin de floraison ce qui vous amène plus entre avril et mai.

Pour cette année, prenez les bonnes résolutions, pas de voyage inutile à la déchetterie ! Toutes ces branches et brindilles, vous pouvez vous en servir et les valoriser comme paillage.

 

 

Petit rappel sur le paillage :

il consiste à recouvrir le sol des massifs, jardins ou parterres de fleurs avec une couche minimum de 5 cm de paille, feuilles, déchets de tonte et évidemment de copeaux de bois. Pailler permet de ne pas laisser un sol nu. Ainsi protégée, la terre conserve une activité microbienne élevée, elle se compacte moins et favorise aussi l’activité racinaire des végétaux présents. Si vous l’utilisez d’une manière généreuse, entre 5 et 8 cm, cela limitera l’occupation des espaces libres par  des « mauvaises herbes » et en facilitera leur arrachage. L’idéal est de pailler très tôt dans l’année pour avoir un sol de bonne qualité et réduire la fréquence d’arrosage des plantes, puisque l’humidité est mieux retenue. Les légumes ou condiments à gros développement se développeront de la meilleure des manières (cela vaut pour les artichauts, la rhubarbe, les framboisiers, …).

 

Si nous revenons aux déchets issus de la taille de vos arbustes et arbres, investir dans un petit broyeur, vous rendra beaucoup de services. Un broyeur coûte moins cher que l’investissement dans une remorque… Pourquoi ne pas faire un achat groupé à plusieurs voisins… La location est aussi possible mais il faut s’organiser et pouvoir stocker, mais là aussi entre voisins il est possible de rationaliser.

+ d’infos sur le guide des déchets verts

Vous souhaitez devenir acteur de la biodiversité, c’est possible !

La Ville d’Alençon en partenariat avec les BTS Gestion et Protection de la Nature du lycée agricole de Sées ont lancé la charte de la biodiversité.

En savoir plus : http://alencon.fr/mon-cadre-de-vie/developpement-durable/charte-pour-la-biodiversite/